Facebook You Tube Twitter
Navigation

Me traquer sur le Facebook

Publicité

Billets récents

Inscris-toi à ma liste d'envois

Mat St Onge.com V 2.0
Mise-à-jour: 21.12.2014

Plan du site

Facebook vs VKontakte

Mathieu St-Onge
27 Août 2013

Oui, vous avez bien compris, sept ans après son apparition sur la toile, VKontakte, le réseau social créé en Russie fait une percée au Québec, après que les entertainer web Matthieu Bonin, Gab Roy, Juliette Maurice, ainsi que le moé-même, promettent à leurs abonnés que les contenus susceptibles de se faire bannir sur Facebook se retrouveront exclusivement sur VK. C'est que mes collègues et ce le moé marchons sur des oeufs chaque fois qu'il est question d'une photo de foufoune ou d'un gros mot intimidasseur, et nous avons tous purgé des suspensions fatales de 30 jours sur le réseau puritain de Zuckerberg. La puce nous a été sacrée dans le d'dans d'l'oreille alors qu'un de mes amis impliqué dans le milieu militant annoncait (sur Facebook hehe) qu'il préconiserait VKontakte pour publier certaines opinions sur la politique, qui mystérieusement disparaissaient de Facebook, notamment des critiques envers le Territoire Palestinien Occupé. Voici les coups d'envois:  

 

Hihihiouououuuu weuouiii on a laissé croire qu'on pouvait faire n'importe quoi sur VK, ce qui lui a valu le qualificatif erroné de "nouveau facebook porno" (mais c'est pas vrai, il y a quand même un piton report et des gens se sont fait supprimer leur compte à cause de publications trop extrêmes). C'est vite devenu une jungle de mauvaise herbes où les gars se croyaient tout permis, comme demander aux filles de leur envoyer une photo de leurs boules AVANT de leur demander une carte d'identité. On a vu aussi déferler un nombre incroyable de photos de pénis et de cadavres dans notre fil de nouvelles. Ce retour à la sauvagerie dans un contexte de déréglementation n'a rien d'étonnant, mais c'est un peu honteux comme premiers balbutiements québécois. Nous avons d'ailleurs reçu une critique de la part d'une russe qui nous a dit que les québécois étaient les plus malpolis et incultivés de la planète et qu'on avait pas d'affaire à mettre nos grosses pattes sales de beaucerons chez eux. Je lui ai répondu que je n'allais pas chialer au moment où elle déciderait de s'inscrire chez nous, sur Groupe Tazor.  

Hormis la présence de quelques oligophrènsky, Vkontakte ressemble beaucoup à Facebook, mais plusieurs points positifs shinent bright comme des beaux diamants dans le ciel: le réseau est beaucoup moins lent, il n'y a pas de limite d'amis, et pas de pub. Il y a un sympathique lecteur de musique intégré qui permet de se créer des playlist visibles au public (comme quand ton statut MSN était la toune que t'écoutait <3) et qui est pratique pour téléverser ses propres créations mp3. À noter aussi une meilleure flexibilité pour le classement des photos par album et du système de messagerie. Point de vue fil de nouvelles, iissh c'est un peu plus vétuste que le newsfeed facebook qui s'est raffiné au fil des années, disons que ça prend un moment avant de bien s'habituer. Ah et je n'ai pas trouvé le moyen d'apparaître hors-ligne, la fonction semble ne pas exister, ce qui me vaut des ??????????? quand je réponds pas tout de suite à un SAVA ou un KTF. Si vous souhaitez vous inscrire, on ne peut le faire par courriel, il faut donner soit un numéro de téléphone, soit se connecter avec un compte facebook. Ouin.

Selon certaines sources, la censure serait moins présente et l'intrusion dans la vie privée est plus respectée. Le gouvernement russe ferait toutefois des pressions pour que VKontakte soit plus "coopératif" avec les autorités. Très intéressant, on peut lire ici que le dissident de la NSA, Edward Snowden, s'est fait offrir récemment de travailler pour VK.  

Est-ce que VK est vraiment nécessaire à votre vie? Ça dépend. Personnellement, bénéficier d'un autre réseau social pour diffuser mes créations, textes ou mes dates de show, ça vaut le temps de l'entretien, surtout parce que ma suspension sur Facebook est tombée en plein Zoofest où je devais faire de la promotion pour les spectacles. Pis pour ceux qui me connaissent bien, je donne parfois dans les envolées plus ou moins angéliques... pour l'instant, j'ai la paix avec ça sur VKontakte.

Pour celui ou celle qui se connecte sur Facebook une ou deux fois par mois pour prendre des nouvelles de sa famille, c'est moins tentant, il faudrait d'abord qu'il y rameute tous ses contacts dont certains se sont probablement ouvert un profil facebook à reculons, et gérer deux réseau social apparaît absurde, une autre façon de se compliquer la vie, ce serait comme... comme avoir deux paliers de gouvernement (oups!).  

Mais rien ne nous garantit que Facebook sera toujours efficace pour nous permettre de rester en contact avec notre réseau, même si le site est resté fiable depuis qu'on l'utilise massivement au Québec. J'ai-tu dit fiable là moé? Tin peu: on reproche à Facebook de changer ses conditions d'utilisation régulièrement, d'avoir des paramètres de confidentalité flous, il a été accusé de transfert d'informations personnelles à des fins de marketing, sans compter les régulières modifications de son aspect qui font rager les utilisateurs. Mais chaque fois, on préfère ravaler nos critiques et balayer les dérapes sous le tapis, car déserter le réseau en bloc pour faire notre nid 2.0 ailleurs est peu envisageable. Mais lààààààà!!! OOoooh! Le spectre de VK pourrait-il menacer ce MONOPOLE? Toum Taaa Tâââââ (en imitant un violoncelle joué par un mort-vivant). 

Oui, beaucoup de comptes Google+ ont été créés, j'ai d'ailleurs une "page" Mathieu St-Onge qui a été générée suite à une mise à jour de mon compte Youtube, automatiquement lié à G+, mais je ne connais personne qui a pris la peine de nourrir son réseau sur Google+. Pour ce qui est de Twitter, ça reste une référence pour les déclarations et les interactions entre des personnalités connues, des influenceurs et le milieu culturel, avec en bonus les monsieur-madame tout le monde qui ont la chance de jouer à la fois les rôles de spectateurs et de commentateurs... mais... sans albums photos, sans likes, sans inbox... il n'y a pas la recette nécessaire pour accrocher les utilisateurs et les faire flâner jusqu'aux petites heures du matin.

Et c'est ce qui va décider d'après moi si l'opération VK (qui était d'abord plus un gag qu'une réelle entreprise) sera ou non sera un feu de branches de cèdre drenchées dans la gasoline. Déjà des jeunes se bâtissent une liste de contacts avec des inconnuEs en écrivant des " add moi " sur mon wall, bougie d'allumage pour provoquer l'étincelle magique d'une première rencontre. Si deux tourtereaux flirtent sur VK et finissent par nouer des liens, garderont-ils une préférence pour ce réseau dans six mois, dans un an? Migreront-ils vers Facebook une fois les premiers pas effectués? J'ai lu des statuts de jeunes heureux d'avoir la paix, loin des commérages, du «hate», de la pression de se faire juger pour un carré de peau dénudé au mauvais endroit par leur réseau étendu sur Facebook. Je serais curieux de voir le nombre d'inscription au Québec, certains de mes contacts ont déjà atteints le cap des 1000 amis, je suis rendu à 2700 et Matt Bonin en a près de 8000.

Je n'ai pas encore eu l'occasion d'explorer tous les aspects de VK et de comparer l'utilisation des pages ou des groupes. On sait que le ce Facebook avait choqué sa bergerie quand il avait limité la portée des fanpages et instauré un système de paiement pour augmenter la visibilité des posts. C'est ici l'autre point important à considérer: est-ce que les communautés d'intérêts, qui offrent régulièrement liens et images, seront assez visitées et rassembleuses pour créer un enthousiasme à participer aux fils de discussion? Pour l'instant, tout semble embryonnaire, mais il y a déjà des pages "les québécois sur VK" qui ont été ouvertes. Les compagnies feront-elles également le saut en nous bombardant de demande de partage d'images de marque en échange de prix à gagner? J'espère que NON. 

Trop tôt pour se prononcer, pour l'instant, ce sont ceux qu'on appelle les abonins qui règnent majoritairement sur VK (merci à Joël Martel pour l'expression, lui qui est d'ailleurs le premier journaliste de La Presse sur VK), les réseaux universitaire, culturel, et matantiste du Québec ne s'y retrouvent pas encore. Et qui sera le premier politicien sur VK? Je gagerais tous mes kopecks sur Michel Brûlé, aspireux-maire qui veut ériger une réplique de la Place Rouge à Montréal! Hé bien ce pourrait être fait en L'HONNEUR DE VK, POUR LA PREMIÈRE VICTOIRE DU RÉSEAU DE L'EST SUR L'OCCIDENT!  En attendant, vlà mon profil, je vous watche ma gang de wouèreux: //vk.com/matstonge

Merci à Francis Morin pour le design du drapeau russe de lysée. 

Commentaires