Facebook You Tube Twitter
Navigation

Me traquer sur le Facebook

Publicité

Billets récents

Inscris-toi à ma liste d'envois

Mat St Onge.com V 2.0
Mise-à-jour: 21.12.2014

Plan du site

Une seule fois au chalet...

Mathieu St-Onge
19 Octobre 2013

Voici d'abord mon passage à l'émission Deux hommes en or, où j'ai eu la chance de jaser de ma série Les viraux en tableauxCliquez sur la photo pour accéder à la capsule sur le site de Télé-Québec:

Même si le ton de l'émission est généralement léger, nous avons abordé des sujets plus lourds, comme la misère humaine, qui est parfois offerte en théâtre dans notre petit monde web.  

Nous nous sentons tour à tour connectés et déconnectés en naviguant sur la toile, particulièrement sur les réseaux sociaux. L'humour noir et les dérapes dans les fils de discussion cotoient des témoignages bouleversants et des photos choquantes qui tirent les larmes et font crier à l'indignation. L'écran banalise, tout en sensibilisant. 

Le tableau représentant Philippe Hamelin opère une reconnexion toute simple: le bonhomme, au lieu de tituber avec sa marchette en sortant du palais de justice, se retrouve devant un chalet sous un ciel couvert, évoquant la situation dramatique qui a généré l'expression qu'on lâche aisément en rigolant: «excepté/sauf une fois au chalet». Elle vit maintenant d'elle-même, détachée de la sordide situation de laquelle elle est née. 

Je ne m'attendais toutefois pas à être confronté à une vraie reconnexion à la réalité en recevant ce message:

Je suis Marcelle Hamelin, j'ai eu un choc quand je vous ai vu à 2 hommes en or parler de mon géniteur avec son portrait et le chalet en arrière-plan. Je veux vous dire que le chalet ressemble étrangement au fameux chalet de mon enfance...
 
Je suis celle qui a été abusée par ce monsieur.....je veux vous féliciter de votre entrevue elle était très respectueuse envers moi. Ce n'était pas drôle ce que j'ai vécu, mais je veux vous dire que je suis maintenant une femme libre et j'ai réussi à me pardonner, ce personnage est décédé depuis deux ans et j'ai réussi à lui souhaiter de faire un bon voyage......
 
Je suis une artiste-peintre et mon travail a complètement changé depuis le procès. Je ne suis pas heureuse mais je ne suis pas malheureuse. Je ne fais plus de cauchemars, il est évident que je porte en moi des stigmates de mon enfance et que pour moi il est plus difficile d'entrer en contact profond avec les êtres humains qui m'entourent. Je m'efforce d'être honnête avec moi-même et de m'accepter telle que je suis. Actuellement je travaille avec un organisme, Espace Laurentide, qui vient en aide aux enfants victimes de violence durant l'enfance. C'est ma manière à moi de faire ce que je peux pour aider d'autres enfants qui vivent des difficultés similaires aux miennes. Le thème est Donnez de L'Espoir.

Voilà vous avez en quelques phrases mon cheminement de vie et ou j'en suis actuellement, je serais heureuse de vous rencontrer et de vous exprimer ma joie d'être ce que je suis devenue, une femme qui s'affirme sans haine dans le respect des autres et dans l'affirmation de ce que je suis, de ce que je fais et surtout je fais ce que je dis vouloir faire sans peur, dans la joie immense de créer ma vie au jour le jour et d'exprimer dans mon art les émotions qui m' habitent.  

Voici « Prince de mes nuits blanches», oeuvre de Marcelle Hamelin:

 

J'ai vraiment été bouleversée quand j'ai vu le portrait que vous avez fait de mon géniteur, Philippe Hamelin. Il est très bien fait et très expressif. J'ai vu ce qu'il est vraiment. Un être orgueilleux et rempli de lui-même. Un ego malade et il est mort comme il a vécu...

Je ne savais pas que les gens prenaient l'expression «Excepté une fois au chalet» pour faire rire. C'est grâce à cette phrase que le juge ne l'a pas cru. Le juge lui a demandé combien de temps avait duré cette fois au chalet... deux minutes, cinq minutes et mon imbécile de père lui a répondu «quinze minutes». Le juge a compris cette fois qu’il disait vrai, donc que c’était vrai pour toutes les autres fois.

Le moment où je serai capable moi aussi de dire «sauf une fois au chalet» je pense que je serai guérie. Merci et au plaisir de vous rencontrer, ce serait vraiment épatant!

-Marcelle Hamelin
Artiste-peintre

 

Commentaires