Facebook You Tube Twitter
Navigation

Me traquer sur le Facebook

Publicité

Billets récents

Inscris-toi à ma liste d'envois

Mat St Onge.com V 2.0
Mise-à-jour: 21.12.2014

Plan du site

Matrocités #60

Mathieu St-Onge
3 Décembre 2014

Matrocités #60

 Les bâtisses sont vidées et les robinets fuient 

La ville me tend ses gros yeux sans regards

Elle m'implore sans voix

La gorge engorgée

Elle me parle de viol à mots couverts

Elle se fait passer dessus

Elle se plie aux désirs

Elle couve quelque chose

Broie du noir

Ne dégrise pas

Elle s'écrase et s'encrasse

Surtout quand il fait chaud

Elle manque de souffle

Et elle souffle beaucoup

Souffle souffle beaucoup

Elle n'a jamais été aimée

Elle a été abandonnée

La petite ville elle souffle beaucoup  



Dimensions: 18 pouces par 72

Acrylique, feutre et papier journal sur toile

vendue

Matrocités #60
Matrocités #60
Matrocités #60
Matrocités #60
Matrocités #60
Matrocités #60

Commentaires