Paysage Zen #6

S'abreuver au même sol. Piétiner. Se rendre compte qu'il n'y a plus personne pour s'ennuyer avec nous. Se repasser les souvenirs jusqu'à les user. Épuiser la fugace impression tactile que les caresses ont laissée. J’aurais dû te demander de tremper tes mains ta bouche tout ton être dans l’eau pour y mémoriser ta douceur. De petites rasades pour faire comme si nos corps se touchaient encore. De l’homéopathie de caresses; j’y aurais cru de toutes mes forces.

 

Encre et acrylique sur papier tendre

8 et demi par 11

disponible